12 septembre 2009

Visite au Mojoca Aout 2009

Un mois déjà,  plus d' un mois que j’ai rendu visite au Mojoca à Guatemala City. De retour en Belgique, la vie ‘normale’ et son rythme m’ont happée directement.. et le temps est passé.

Mais je veux absolument partager mes impressions, alors voilà... Je le fais sous forme de blog car il est facile de combiner du texte et des images et cela nous permettra peut-être de nous en servir comme base pour communiquer l'avancement du projet du Mojoca.

L’objectif de ce voyage de 3 semaines au Guatemala était d’abord familial, retrouver mon frère, ma belle-sœur et sa famille et passer du temps avec ma fille et ma maman. Mais je ne voulais évidemment pas rater l’occasion de revoir Gérard et découvrir le Mojoca (ajouter un lien vers un article, qu'est ce que le Mojoca) !

Le Guatemala est un pays de mystère et de contraste... de mystère par ses contrastes.

Un des pays où la disparité entre les riches et les pauvres est la plus grande, un pays ou de 60 à 75% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (selon les sources et les définitions),  mais dont cette extrème pauvreté ne se voit pas si on  ne veut pas la voir. Un pays où se contruisent pas nouvelles routes, des centres commerciaux hypermodernes

Tikal_Futuracrise_alimentaire_au_Guatemala_img_left

(Photo: mayacoeur.blogspot.com/)

(ce genre de contraste se voit chez nous aussi, il suffit de se rendre à la rue Neuve)

Un pays de sourires, de gentillesse, de spontanéité ...et un pays de violence dont les statistiques d'assasinats se suivent de façon banale dans les journaux, dont les "macdos" sont gardés par de jeunes vigiles armés et dont l'histoire de guerre civile est encore très proche.

2596_niaos_chisec  guatemala_432

((c) photos: http://www.rfi.fr/actufr/articles/093/article_56231.asp et www.concordeurope.org/.../2596_niaos_chisec.jpg)

Un pays à l'urbanisation galopante et à la végétation luxuriante...

Un pays dont les bus crachent une fumée noire et où j'ai visité une maison passive étonnante.

Visite au Mojoca

Nous avons convenu avec Gérard de nous rencontrer le 12 août la maison ‘de l’Amitié’, un des trois bâtiments qu’occupe le Mojoca. Il s’agit de la maison où sont donnés les cours et les formations pour les jeunes de la rue.

C'est une belle maison ocre avec patio intérieur entourés des différentes salles de cours.

IMG_6837

Cours d'informatique

IMG_6841

Cours de dessin

IMG_6839 

Cours de cuisine

IMG_6842

et d'autres..

Sur les murs sont affichés les principes du Mojoca ainsi que les droits et devoirs des jeunes.

IMG_6844

Notre vision: les filles et les garçons de la rues ont l'intelligence, les capacités et les valeurs nécessaires pour se rendre responsable de leur vie, de s'insérer dans la société comme citoyens et citoyennes responsables, diriger leur propre mouvement et contribuer à construire une société plus juste.

L'ambiance y est souriante et semble détendue malgré les menaces reçues (cfr lettre de la rue de Gérard)  mais les circonstances nous empêchent de faire une visite prolongée.

Nous avons néanmoins l'occasion d'assister à une séance de formation et d'échange sur la création de microentreprise. Le marché de l'emploi est tel que pour s'en sortir ces jeunes doivent créer son propre emploi. Chaque jeune passe devant le groupe et la formatrice et explique son projet. La jeune fille que nous avons entendu veut devenir esthéticienne à domicile. Elle semble à la fois naîve et volontaire.J'essaie d'imaginer son passé, son futur. Il me semble que , la formatrice  joue très bien son rôle et encourage son ambition tout en lui mettant la réalité devant les yeux.

Après cette visite trop courte, nous convenons de revoir Gérard, à la Maison du 8 mars une semaine plus tard. C'est la maison qui accueille les jeunes femmes qui viennent de la rue et que leurs enfants.

Nous avont eu plus de temps cette fois ci et chacune a pu se présenter et nous expliquer ses projets d'avenir. C'est impressionant et très touchant de réaliser la foi et l'espérance en l'avenir de toutes ces jeunes femmes. Elles veulent être avocates, assistantes sociales, cuisinière, etc... On sent une telle volonté que je suis sûre que plusieurs d'entres elles y arriveront.. même si cela risque de ne pas être facile.

J'ai eu la chance de rester manger avec elles, d'apprécier l'ambiance et de découvrir Gérard l'abuelito (le petit grand père) au milieu de ce beau monde. Les enfants adorent "asifonne": ainsi font font font...:-) il parait qu'ils le reclament même via skype quand Gérard est en Europe.

IMG_7152

Chaque soir, la grande table est déployée dans le hall d'entrée, chacune a son tour est responsable du repas. Le repas est délicieux (je crois qu'il a été amélioré en mon honneur). Les enfants sont pleins de vie. Ils ont l'air d'avoir chacun une mère et une dizaine de tantes.

IMG_7153IMG_7156IMG_7158

Mon appareil ne fonctionnait que par intermitance, je n'ai donc pas pu prendre autant de photos que j'aurais voulu.. mais les images restent dans mes yeux.

Cette maison du 8 mars est sensée être une maison de transition mais c'est difficile à imaginer tellement l'ambiance y est familiale.  Mais le désir d'autonomie est apparemment plus fort, et elles n'y reste que quelques mois.

Nous n'avons pas assez parlé du projet du mojocolat à mon goût mais cette visite m'a en tout cas confortée dans mon envie d'aider ce mouvement avec mes ami(e)s de Belgique et de partager cette envie.

Posté par sundreen à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Visite au Mojoca Aout 2009

    Merci

    De nous faire voyager avec toi, merci de nous faire découvrir la souffrance et la volonté qu'on ces jeunes et ces adultes, concernés par les jeunes, d'en sortir. Je suis de tout coeur avec eux, et avec toi pour les soutenir.
    Yasmina

    Posté par Yasmina, 18 septembre 2009 à 09:32 | | Répondre
Nouveau commentaire